Ronce-Rose

Ronce-Rose

En portant à la scène Ronce-Rose, le roman d’Eric Chevillard, écrit sous la forme du
carnet intime d’une petite fille, les Indiscrets offrent une vision du monde régénérée
par le regard de l’enfance. Seul en scène, l’acteur de 55 ans Jean-Louis Baille, joue
avec délicatesse cette petite fille qui part dans le monde, à la recherche de son
gangster de père disparu depuis des jours, tout en tenant le journal de sa quête
éperdue.
Si Chevillard parvient, avec toute l’élégance de son style et de son humour, à faire
exister Ronce-Rose, ce n’est pas en singeant une prétendue langue d’enfant. Non, ce
qui la fait exister, c’est l’acharnement de l’auteur à nous offrir, avec la candeur et la
cruauté du chasseur de trésors, le regard étonné qu’elle porte sur les mystères du
monde et l’impertinence de son imaginaire à le réinventer.


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement